Sabrina Levy Birk

29 décembre 2006

Premier échange !

sabrinafleur

Le vent, les nuages, le soleil, les étoiles, les oiseaux, tous les éléments de la nature aiment communiquer... c'est l'essence de la vie... Pour nous, être humains, cette communication est essentielle à notre évolution, elle permet le débat d'idées, les éechanges de tout genre et surtout peut servir à construire un avenir meilleur.

C'est dans cette optique que j'ai réalisé mon Blog, dans l'espoir d'accueillir les contributions favorables à l'éveil de notre peuple. Ainsi, j'interviendrais souvent pour lire les remarques des uns et des autres, j'apporterai mon point de vue sur les sujets d'actualités qui nécessitent de véritables débats intelligents dans l'espoir que chacun y contribuera de manière responsable et constructive.

J'espère que ce blog deviendra un lieu d'échange qui permettra à chacun de s'enrichir, ainsi j'apprécierai que les informations citées soient accompagnées de références, tel que les livres, les auteurs, etc...

Grâce à ce blog, j'espère pouvoir être plus à l'écoute de notre population pour mieux la présenter à travers mes interventions au sein de l'hémicycle de l'Assemblée de la Polynésie Française. Néanmoins mon blog reste un site personnel et n'engage en aucune manière mon parti politique.

Ainsi dans un premier temps, je souhaiterai proposer plusieurs sujets de débats:

1. Les droits humains et la discrimination des personnes homosexuelles

2. La protection de notre patrimoine culturel

3. Les violences : causes et solutions

4. Etre maohi : l'identité une quetions

5. Le scandale de la prison de Nuutania

6. L'alcoolisme : un fléau qui tue

Merci de votre participation active

Sabrina Levy Birk

Posté par SabrinaLB à 06:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


Boutique du blog...

Pour les amateurs de l’art de Bobby Holcomb je vous propose de découvrir une série de t-shirts en coton , de différents coloris, sur lesquels sont inscrites les paroles des chansons les plus connues de Bobby, vendus 2 000 cfp/la pièce ( soit 16,76 €/la pièce ) . Les paroles ont été retranscrites en conservant l’écriture même de Bobby, de son cahier chants...

1 - bikini_people                                          2 - mama_said

             " Bikini people "                                                               " Mama said "

3 - poehere_to_metua                                             4 - porinetia

        " Poehere to metua "                                                                   " Porinetia "

Je vous propose aussi de découvrir des lithos de ma création, vendus 35 0000 cfp / la pièce ( soit 293.30 €/la pièce)

1 - erochatisme                                             2 - erotisme

             "Erochatisme"                                                                   "Erotisme"

3 - hina_e_arii_puhi                                                   4 - matai_rea

        "Hina e arii puhi"                                                                              "Maitairea"

5 - patia_poro                                                             6 - peche_au_ume

        "Patia poro"                                                                           "Pêche au ume"

  7-untitled                                             8-untitled1

          "Pupahau"                                                           "Taaroa"

  untitled2 

9      "Te Pua'a"

Pour d'autres devises, je vous propose d'aller faire un petit tour sur www.xe.com. Le frais d'envoi ne sont pas compris dans les prix indiqués. Pour commander ou pour plus d'informations concernant la boutique du blog (notamment les frais d'envoi), vous pourrez me contacter sur cette adresse e-mail : sabrina.birk@mail.pf

Posté par SabrinaLB à 06:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Questions diverses

Ia ora na amies et amis internautes,

Plusieurs questions m'ont été posées ces derniers jours concernant mon blog :

La première : Comment faire un commentaire ? il suffit de cliquer sur "commentaire" en bas de mon message, vous pourrez alors lire les commentaires des différents internautes mais aussi votre propre point de vue et n'oubliez pas de laisser votre adresse email, sans votre adresse, votre commentaire ne pourra pas être publier.

Les autres question sont relatives à des sujets de débats, bien sûr que vous pouvez proposer, à partir du moment qu'ils soient utiles et constructifs. Entre autre, je propose un sujet sur la présence de l'Etat Français en Polynésie Française ? Cette question m'a été posée hier soir par des jeunes qui ont confrontés dans leur quotidien à des difficultés issues de cette présence.

Si certains souhaitent s'exprimer sur ce sujet c'est qu'un débat mérite d'être ouvert. Je pense que c'est un sujet intéressant et je pense que dans les jours qui viennent je ferai une contribution dans ce sens.

La question de l'identité est un sujet qui m'interpelle d'autant que les commentaires sont intéressants. On peut voir surgir la question relative aux critères définissant une identité, j'espère que d'autres viendront apporter leur point de vue sur le sujet.

J'apprécie le franchise des internautes qui osent signer de leur véritable identité, car cela prouve un véritable désir de contribuer utilement son point de vue, néanmoins je comprends que certains n'osent le faire pour des raisons propres. On remarquera toutefois que les contributions sont toujours intéressantes. Pour l'instant les contributions sont bilingues, anglais et français, mais je pense de certains ne vont pas tarder à intervenir en tahitien.... héhéhé......

Certains m'ont fait des commentaire par mail et j'espère les retrouver bientôt sur le blog.

A bientôt !

Sabrina

Posté par SabrinaLB à 06:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2007

IaoraNa I Te Matahiti Api - Bonne année 2007

bonne_ann_e1

Happy New Year

Une nouvelle année commence, remplissons-la d’amour !

Soyons généreux envers ceux qui ont moins que nous.

Faisons un régime de nos convoitises matérielles.

Réduisons nos contributions à la pollution planétaire.

Marchons, prenons nos vélos et les transports en commun…

Prenons le temps d’être avec nos amis.

Diminuons nos vices : Alcool, Tabac, Sucreries…

Éteignons nos télés pour être en famille.

Prenons le temps de nous cultiver et de lire.

Respectons nos amis, les animaux.

Pour que demain, nos enfants, eux aussi, puissent se souhaiter...

Bonheur et santé !

Sabrina Levy Birk 

Posté par SabrinaLB à 09:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2007

Donnons-nous la main pour lutter contre la maladie de l'alcoolisme...

L'année dernière j'ai porté plainte contre mon ex-concubin qui, éméché avait détruit un soir, trois toiles de ma collection de peintures. J'avais appelé les gendarmes qui avaint traîné des pieds pour venir. A la barre, je m'étais plainte de la lenteur des gendarmes à répondre à mes appels au secours, de détresse. Le président du Tribunal m'avait rétorqué qu'ils s'étaient déplacés souvent et qu'ils n'avaient pas que ça à faire, en me faisant comprendre que j'abusais, comme si appeler les gendarmes était un privilège d'élue ! Il allait jusqu'à conclure : " il y a un problème de gestion au niveau de votre vie et des  violences faites sur vous. Ne renvoyez pas la responsabilité sur les gendarmes ! "

la suite...EN_CLIQUANT_ICI

Posté par SabrinaLB à 14:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


"Sa photo dans les journaux reflète l’innocence et la pureté avec des yeux grand ouverts"

    

     Question orale adressée à Madame la Ministre de la famille et de la condition féminine suite au bouleversement causé par le décès de la jeune Akirina.

    

     Le 6 mai 2006, le petit corps dénudé de la jeune Akirina a été retrouvé gisant dans un caniveau à Pamatai à Faaa, vers 06 heures du matin par son oncle… Durant les jours qui vont suivre, les médias vont révéler l’horreur et le calvaire qu’a vécus cette jeune fille avant de mourir.

     Elle avait à peine 18 ans la jeune Akirina, elle résidait dans le quartier Souky à Pamatai.

     La presse nous raconte qu’Akirina a un petit copain qui lui rend visite. C’est l’âge de l’amour, on comprend que cette jeune fille encore frêle dans un petit corps de femme ressemble a beaucoup de nos jeunes filles, sa photo dans les journaux reflète l’innocence et la pureté avec des yeux grand ouverts.

     Akirina n’a pas eu de chance : victime d’un malaise, elle est prise de convulsions malheureusement trop près du lieu de rencontre des  hommes du quartier qui s’adonnent à la beuverie rituelle du vendredi soir. La compassion qui aurait dû les pousser à chercher de l’aide n’a pas pris forme. Possédés par l’alcool, ce sont des pulsions animales, bestiales qui vont se révéler à travers un viol collectif, le jeu de passe-passe. Le calvaire aura duré plusieurs heures nous raconte la presse, elle sera violée  à plusieurs reprises par des individus âgés entre 15 et 35 ans, des garçons, encore des adolescents et hommes adultes. Dans un état semi comateux en raison de son malaise, elle est incapable de se défendre, mais elle sera consciente de son calvaire. Malheureusement, elle fermera ses grands yeux pour toujours. Son corps  sera ensuite déplacé de l’autre côté de la route vers le sombre caniveau où son oncle la retrouvera, morte, le lendemain matin vers 6 heures.

     Les médecins révéleront qu’Akirina a succombé dans la nuit à la suite d’un œdème pulmonaire.

     Les hommes et jeunes garçons sont des personnes qui l’ont côtoyée, de son quartier, et qui l’ont vu grandir

     Ce drame est révélateur de la dérive de notre société vers une violence accrue, et la perte de nos valeurs maohi d’entraide, et l’effondrement de la dimension humaine

     Madame la Ministre,

     Les medias nous révèlent de plus en plus que l’alcool est complice dans la plupart des drames : violences, meurtres, etc. Fillette de 7 ans violée à Papara, maman tuée à Arue, coups de couteaux sur un parking, etc., etc.

     Envisagez-vous des mesures politiques pour lutter contre l’alcoolisme ?

     Nous aimerions savoir si des mesures ont été prises pour interdire la diffusion de films pornographiques à la télévision. Ces films portent gravement atteinte à la dignité de la femme et donnent une image très réductrice de l’acte d’amour. Malheureusement, ces films sont visionnés souvent à plusieurs, entre hommes, ce qui aboutit avec de l’alcool au calvaire de la jeune Akirina…

     Enfin, Madame la ministre, Akirina a été victime de l’indifférence, de la non assistance a personne en danger.

     Un rapport a été élaboré par le service de la santé portant sur les violences envers les femmes en Polynésie il y a quelques années. Ce rapport n’a jamais été rendu officiel. Néanmoins, il semblerait que les études soient révélatrices d’une maltraitance importante de nos femmes.

      Nous souhaiterions que ces travaux soient rendus publics afin que nous puissions appréhender cette réalité dans toutes ses dimensions.

Sabrina Levy Birk

Posté par SabrinaLB à 14:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Indépendantiste, Raciste, le mauvais cliché colonialiste…

L’identité d’une personne ne se reflète pas dans un miroir…

Mon image ne reflète pas mon identité.

     Regardez-moi ! Ma peau est claire, mes yeux sont verts. J’ai des tâches de rousseurs, mais cela ne vous dira rien de qui je suis.

     Mon identité est un tout complexe…

     Ce sont d’abord les gènes des ancêtres maohi de la lignée de Vehiatua que je porte en moi.

     Ce sont aussi le goût du taro, du mitihue, du fei, des iihi dont m’ont généreusement nourri les « mama » de mon enfance.

     C’est l’odeur du monoï, imprégnée dans mes cheveux d’enfant soigneusement tressés par Mama Rere ; c’est son regard, son amour, qui a éveillé dans mon cœur cette appartenance à une identité !

Sans_titre

la suite...EN_CLIQUANT_ICI

Posté par SabrinaLB à 14:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'événement de Matarii, un jour Férié…

Ia ora na


Voici la partie destinée à la proposition de célébrer l'événement de Matarii à travers un jour férié qui serait le 20 novembre... J'apprécierais vos commentaires et critiques, qui ne peuvent qu’enrichir le débat...

Nous, enfants réceptacles de l’héritage de nos ancêtres autrefois peuple libre, proposons de commémorer à travers un jour férié, le 20 Novembre, l’événement de Matarii, Te hui Tarava, Tarava no Matarii… La montée dans le ciel des pléiades, l’arrivée de la période d’abondance…
Ce jour férié que nous proposons est comparable au jour de l’an dans notre culture maohi, Matarii, matahiti, le début du tau arii, le commencement de l’année…

la suite...EN_CLIQUANT_ICI

Posté par SabrinaLB à 14:55 - Commentaires [23] - Permalien [#]

L'abrogation du 29 juin.

Ia ora na,

J'ai dernièrement rédigé un discours qui devait servir à présenter une proposition de loi de pays pour l'abrogation du jour férié du 29 juin, fête de l'autonomie, et pour proposer un nouveau jour férié, celui du 20 novembre, afin de célébrer l'événement de Matarii.
Pour que le débat s'ouvre sur cette proposition, je vous présente mon discours, divisé en deux parties, afin que vous, en tant qu’internautes, vous puissiez émettre vos commentaires, ainsi que vos critiques ! Mon premier texte est donc relatif à l'abrogation du 29 juin

« Nous, enfants réceptacles de l’héritage de nos ancêtres, enfants du colonialisme…enfants de la bombe…nous proposons d’abroger le jour férié du 29 juin, la fête de l’autonomie, jour où Gaston Flosse s’est approprié « l’autonomie », pour en faire la fête de l’autonomie…

la suite...EN_CLIQUANT_ICI

Posté par SabrinaLB à 14:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les droits humains et la discrimination des personnes homosexuelles

L'homosexualité et nous

vendredi, juillet 21, 2006

Ia ora na,


Hier soir j'étais invitée par des jeunes qui tiennent un salon de coiffure, sympa, convivial, c’était l'anniversaire de l'un d'eux, c'était l'occasion de débattre du sujet des droits des homosexuels et des travestis dans notre petit pays. Comme vous devez le savoir ce sujet me tient à cœur, car j'ai été aimée, élevée et éduquée par Bobby Holcomb, qui n'a jamais caché son homosexualité. Ainsi pour avoir été au cœur du sujet, d'avoir vécu la relation enfant parent avec un homosexuel je pense devoir faire avancer le débat pour qu'un jour les personnes homosexuelles puissent bénéficier d'une égalité réelle. Car nous sommes toujours régis par les grands principes du droit français, dont les principes de la Déclaration des Droits de l'Homme, ou plutôt des droits humains. Le principe de l'égalité est énoncé dans l'article 1er de cette déclaration "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits (…) ",  le non respect de ce principe entraine une discrimination… Aujourd'hui les homosexuels réclament le droit au mariage, le droit d'adopter des enfants ; d'autres se sentant mal dans leur corps d'origine se font opérer pour devenir homme ou femme et souhaitent que la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) prenne en charge ou rembourse cette opération. C'est de notre devoir de les écouter, de les comprendre et de faire de notre mieux pour que le principe d'égalité soit respecté. Nous devons apprendre à changer notre regard, un homosexuel (ou vulgairement pédé), n'est pas un pédophile, c'est une personne qui a des sentiments et une sensibilité qui méritent d'être respectés.

Hier soir donc, au cours de ma discussion avec mes "ami...es" j'ai pu entendre qu'il ne fallait pas emprunter tel chemin car "ça craint"... Nous savons que les raeraes sont victimes d'agressions, de violences discriminatoires, d'insultes gratuites : n’ont-ils pas droit à la sécurité comme chacun de nous? Il y a aussi le problème du "coming out" des jeunes homosexuels qui sont malheureusement rejetés par leur famille, notamment du père qui ne supporte pas que son fils soit un pédé... Comment trouver les mots justes pour réconcilier le père et le fils homosexuel ? Trop de pères voyant l'homosexualité de leur fils veulent leur imposer par la force à devenir des hommes... Tant de drames, parce que notre société chrétienne a transformé l'homosexualité en monstruosité, en impureté, l’a diabolisée, et j'en passe... Comment est ce que l'église peut rejeter ce que dieu a créé à son image et avec amour... Bobby avait dit à ma mère, lorsqu'elle voulait avoir un enfant, "Est ce que tu acceptes que l'enfant puisse être éventuellement, un raerae ? Si oui, alors tu peux avoir un enfant ".

Bobby_Photos_and_Paintings_1_005__2_

Tant d'enfants souffrent d'être rejetés pour leur homosexualité. Il vaut mieux que les parents se préparent à cette éventualité avant de les faire, cela éviterait tant de souffrances. Je souhaite un jour que les homosexuels, travestis, "raerae"," mahus", puissent trouver toute leur place dans notre société, qu'ils puissent aller à l'université et devenir avocat, médecin, professeur, sans souffrir des regards moqueurs ou dénigrant notamment de la part de certains hommes. Car malheureusement ils sont réduits à des petits métiers où ils excellent, mais je reste persuadée que leur imagination et créativité pourrait nous être plus utile si on leur accordait plus de respect. Le droit au mariage et le droit d'adopter contribueraient à rétablir le principe d'égalité entre les hommes. Être homosexuel n'est pas un choix, c'est comme si on naissait Chinois, Américain, Africain, juif, Allemand, femme, handicapé, homme ; c'est inscrit dans nos personnalités respectives... Les homosexuels sont parties intégrantes de l'œuvre divine ; ils sont à l'image de Dieu, comme nous toutes et nous tous... Ils ont droit à connaitre l'amour comme chacun de nous. Reconnaitre le mariage des homosexuels c'est les aider à sortir de la prostitution, des liens éphémères dont ils souffrent tant et qui engendrent un fort taux de suicides parmi eux. Accorder le mariage et le droit d'adopter des enfants c'est donner de la dignité aux homosexuels, les mettre à pied d'égalité avec les femmes et les hommes, et non les mettre au placard, réduits aux liaisons honteuses sans lendemain comme s ils étaient des sous hommes... Bien sûr l'église me dira que le mariage est un lien sacré réservé à ceux qui font des enfants...

Dans ce cas il serait logique d’annuler tous les mariages entre personnes stériles...entre autre.... Non, le mariage est la reconnaissance d'un lien d'amour qui veut s'affirmer publiquement et qui a vocation à durer le plus longtemps possible, c'est le rêve de toute personne qui connait l’amour. Aujourd'hui on ne peut pas exclure les homosexuels de l'expression juridique de l'amour ... Le débat est ouvert....

Posté par SabrinaLB à 15:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]